Depuis 2010, des temps de réflexion sur la place de l’alcool dans la vie de nos jeunes sont organisées et ce, dès la 3ème.

Nous ne nous plaçons pas dans la moralisation mais dans l’information pour permettre à chacune de savoir anticiper, faire des choix éclairés et assumer les conséquences de ses choix.

 

1er temps : Enquête

Un questionnaire anonyme distribué aux élèves leur a permis de réfléchir sur ce sujet et d’évoquer leurs connaissances et ressentis sur cette notion, avec notamment un point sur les attitudes à avoir face à une personne alcoolisée.

 

2ème temps : Intervention

Le Docteur et Madame Lecollier sont venus présenter à la division les effets de l’alcool sur le corps, sur le plan physiologique et psychologique.

 

3ème temps : Echange

Une semaine après, le Docteur et Madame Lecollier ont répondu aux questions des élèves, classe par classe.

Des documents leur ont été donnés, supports d’échanges avec leurs parents : "Que faire devant une personne ayant un malaise suite à la consommation d’alcool ?" et "Les différents états physiques en fonction du taux d'absorption d'alcool"

Je conseille toujours de l’aimanter sur le réfrigérateur en attendant de trouver un moment où parents et jeunes sont disponibles

 

4ème temps : Débriefing.

Un mois d’intégration et réflexion sur ce sujet est nécessaire. A la suite de ce temps, je suis intervenue dans chacune des classes. Après avoir noté sur le tableau toutes les notions assimilées, j’ai laissé chacune s’exprimer librement à propos des différentes étapes de cette sensibilisation.

Nous avons consacré du temps à ce sujet, cependant ce temps ne représente qu’un moment dans leur vie. Certaines seront concernées plus tard, d’autres ont déjà été sollicitées. Car l’alcool fait partie de moments festifs, joyeux dans beaucoup de nos familles ; par ailleurs, les soirées entre amis, les écoles supérieures sont des lieux de prédilection où l’alcool est présent.

 

 Je me permets d’alerter les parents qui, absents momentanément, laissent leurs jeunes sans coordonnées d’adultes référents.  Il y a certaines situations où un adulte est indispensable. Certaines pressions extérieures peuvent mettre en danger nos enfants. Le dialogue et la disponibilité sont des éléments majeurs dans la relation de confiance. Merci pour chaque jeune de votre vigilance.

 

Maryvonne Gillotin

Infirmière -  chargée de prévention